Après le dernier gel de la saison hivernale, c’est le meilleur moment pour planter des graines de nigelle ou cumin noir à l’extérieur. Certains jardiniers cultiveront le cumin noir plusieurs semaines consécutives après le gel final, ce qui est idéal si vous voulez que votre saison de récolte dure plus longtemps.

La nigelle permet également d’orner des compositions florales lorsque leurs gousses sont séchées. Ils sont aussi comestibles comme assaisonnement pour presque tous les types d’aliments. Les propriétés de la nigelle sont connues depuis longtemps. D’ailleurs, le cumin noir peut se décliner sous différentes formes pour des usages divers.

Qu’est-ce que la nigelle ?

Vous le connaissez souvent sous le nom de cumin noir. Il s’agit d’une graine d’une plante appelée Nigella sativa, qui fleurit au Moyen-Orient, en Asie occidentale et en Europe de l’Est. Le cumin noir a gagné en popularité en tant qu’épice similaire au cumin ou à l’origan.

Cependant, en raison de la teneur en thymoquinone, un agent antioxydant et anti-inflammatoire qui peut également réduire les tumeurs cancéreuses, le cumin noir et son huile sont également utilisés en médecine.

A ce jour, la recherche scientifique a prouvé que la nigelle peut être utile pour le diabète, les infections bactériennes, un taux de cholestérol trop élevé, l’asthme et bien d’autres.

Les propriétés curatives de la nigelle

Le cumin noir est connu pour ses bienfaits afin combattre l’inflammation. Dans la plupart des cas, l’inflammation est une réaction normale du système immunitaire qui aide à protéger le corps contre les blessures et les infections.

D’autre part, l’inflammation chronique contribue à de nombreuses maladies telles que le cancer. Une étude a montré que des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde qui prenaient de l’huile de cumin noir pendant 8 semaines pouvaient se rétablir facilement face à l’inflammation.

D’autre part, en raison de sa teneur élevée en antioxydants, le cumin noir combat les radicaux libres qui peuvent contribuer au développement de maladies telles que le cancer.

Il faut aussi savoir que le cholestérol est une substance grasse, qui dès lors où son niveau est élevé, augmente le risque de maladie cardiaque. La prise d’un supplément de nigelle peut réduire les niveaux de cholestérol.

Outre ces bienfaits, l’huile de cumin, en raison de ses effets antibactériens et anti-inflammatoires, aide aussi à lutter contre l’eczéma, l’acné et le psoriasis.

Profondeur du sol pour la culture des graines

Vos graines de cumin noir doivent être semées dans un trou d’une profondeur de 20 cm. Il faut veiller à ce que le sol soit riche. Chaque graine doit se reposer entre 2 et 20 cm sous la couche supérieure du sol. Chaque doit être plantée de 10 à 15 cm d’intervalle pour permettre une croissance adéquate.

Il est recommandé de semer vos graines à l’extérieur après le dernier gel profond de l’hiver. Toutes les graines doivent être plantées dans un sol riche en plein soleil pour de meilleurs résultats. Elles peuvent germer et être récoltées 2 à 3 mois plus tard.

Une culture intérieure ou extérieure ?

Le cumin noir doit être cultivé à l’extérieur autant que possible dans un sol avec un équilibre de pH entre 6 et 7. Comme vous avez pu le constater précédemment, il est important de respecter une bonne profondeur. Il faut aussi travailler soigneusement le sol deux à trois mois avant la plantation pour s’assurer que le Ph approprié est atteint.

La plante de cumin noir complètement développée finira par mesurer environ 20 à 60 cm de hauteur et environ 5 à 10 cm de largeur. La nigelle ne pousse pas avec des feuilles, mais comme des fleurs. Les fleurs ont généralement des pétales bleu clair et ont la forme d’une étoile, chaque plante étant composée de 4 à 5 pétales.

Habitudes de croissance

Les habitudes de croissance de la fleur de cumin noir sont qu’elles aiment pousser en plein soleil. Ils se développent également mieux dans des sols riches et sombres. Il faut les arroser régulièrement, car ce sont des plantes particulièrement fragiles.

Il faudrait éviter de les tremper avec des jets d’eau qui peuvent endommager la plante en croissance. S’il n’y a pas de pluie dans votre région, le mieux serait de les arroser deux à trois fois par semaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *