Produits chimiques, machines très lourdes, gestes répétés, postures inconfortables… L’activité agricole comporte de nombreux risques qui peuvent devenir handicapants. Pour se protéger au maximum, les exploitants agricoles se tournent logiquement vers des spécialistes en sécurité agricole. 

Parmi ceux-ci, l’entreprise française Selenca, qui offre des solutions clé en main, notamment en cette période de taille des vignes après les vendanges.

Vigne : attention, danger !

L’activité agricole comporte de nombreux risques puisqu’elle fait appel à des produits chimiques, des machines extrêmement lourdes et des gestes répétitifs qui, sur le long terme, peuvent être pénalisants pour l’intégrité physique d’un salarié.

Sans compter les conséquences désastreuses sur le rendement d’une exploitation. Pour se protéger et garantir la productivité de leurs activités, les vignerons se tournent volontiers vers des spécialistes de la sécurité agricole, dont Selenca, une entreprise française qui offre des solutions clé en main.

Selenca dispose d’équipes qualifiées qui interviennent sur une dizaine de risques agricoles sur les exploitations. Ce sont notamment les risques liés aux produits chimiques, aux coupes et blessures, aux contraintes posturales, au port de charges, aux chutes de hauteur, de circulation et de déplacements, les risques électriques et ceux liés à l’organisation du travail ou au stress.

Des protections individuelles et collectives

Selenca offre des solutions adaptées aux besoins de chaque exploitation, tout en misant sur la proximité et les contacts. Cela permet d’identifier les risques de manière plus rapide, puisque les échanges se font directement avec les principaux concernés.

L’entreprise propose ensuite des équipements de protection individuelle (EPI) et collective (EPC). Ces deux méthodes de protection étant indissociables pour assurer une bonne sécurité sur un lieu de travail.

En effet, les EPI protègent individuellement les travailleurs contre des dommages dans les tailles des vignes notamment. Ils couvrent généralement une zone spécifique du corps comme les voies respiratoires, la vue, la tête, les pieds, les mains, le visage ou le corps en entier.

Il s’agit notamment de blouses, combinaisons phytosanitaires, gants, lunettes de protection, casques, visières ou bottes.

Quant aux EPC, ils protègent toutes les personnes se trouvant à proximité d’un danger ou d’un risque. Ils prennent la forme de panneaux de signalétiques, de systèmes d’arrosage automatique, de capots insonorisant sur les engins, de barrières ou de grilles de protection.

La marque détient un catalogue en ligne de plus de 1500 références destinées à limiter les risques professionnels dans les métiers de l’agriculture. Selenca assure que ses équipements répondent aux critères stricts des normes rendues obligatoires par le code du travail.

Un outil en ligne à la disposition des agriculteurs

Par ailleurs, dans l’optique de sécuriser au plus tôt une exploitation en respectant la réglementation en vigueur, Selenca a conçu une application en ligne.

Elle permet à chaque exploitant d’identifier en quelques clics les risques liés à son métier, de conserver une certaine autonomie et surtout d’avoir une première estimation grâce à une pré-expertise. Selenca a déjà équipé plus de 4 000 clients à travers tout l’hexagone dans 5 différents marchés. A savoir, la viticulture, le maraichage, l’arboriculture, les grandes cultures et les espaces verts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *