Désherber à tout va n’est pas forcément nécessaire. Je vous fournis quelques astuces pour apprendre à gérer les mauvaises herbes du jardin.

Une dénomination souvent trompeuse

Les botanistes préfèrent le terme d’adventices pour désigner les soi-disant mauvaises herbes. En fait, ces plantes sont souvent présentes dans la pelouse, le potager, les massifs, les bordures de fleurs.

Elles sont aussi présentes entre les dalles d’une terrasse, au sein des jardinières. En réalité, ces adventices peuvent même être utiles pour l’environnement.

Les parcours étonnants des mauvaises herbes

Un adventice peut être une plante herbacée ou une plante ligneuse. Il résulte de deux facteurs favorables à travers le vent et les pollinisateurs.

Il est fortement déconseillé de les enlever selon les botanistes. La tendance actuelle est au jardin bio ou jardin naturel.

Cette pratique revient à laisser la nature agir sans intervenir sur les plantes.

Les atouts des adventices

Contrairement aux idées reçues, les adventices contribuent à la protection des fleurs, des fruits voire des récoltes. Lorsque les nuisibles agressent les massifs de fleurs, le potager ou le verger, les premières lignes sont constituées par les mauvaises herbes.

Les adventices sauvent les plantations en proscrivant la propagation des maladies végétales en tous genres.

Les mauvaises herbes utiles à la biodiversité

Les adventices favorisent un écosystème équilibré. En effet, une mauvaise herbe sert d’alimentation pour divers animaux.

Elle sert également de refuge pour des insectes utiles telles les coccinelles qui se gavent de pucerons.

Les apports des adventices chez l’homme

Pour l’homme, de nombreux adventices constituent des médicaments naturels aux vertus thérapeutiques reconnus. Cela concerne le coquelicot, le pourpier, le chiendent, l’ortie.

Il faut aussi citer le plantain ou le fenouil commun. En cuisine, certains adventices peuvent être consommés comme l’ortie ou le pourpier.

Les désherbants naturels à privilégier

Pour limiter l’envahissement des mauvaises herbes, plusieurs méthodes naturelles sont disponibles. Cela revient à saupoudrer du sel ou du bicarbonate de soude sur les mauvaises herbes.

Par ailleurs, il est aussi recommandé de verser du vinaigre ou de l’eau bouillante pour ôter les adventices en surplus. Oubliez les désherbants chimiques.

Très polluants, ils peuvent s’attaquer aux fleurs. De plus, ils infiltrent le sol et sont nocifs pour la nappe phréatique.

Par ailleurs, le fait de tondre avec régularité le gazon permet de limiter la propagation des graines ainsi que la survenue de pousses nouvelles d’adventices.

La solution manuelle avec l’arrachement de la racine permet de dégager les plantes aux alentours. Retrouvez plus d’astuces ici.

Crédit Photo : m-habitat.fr & futura-sciences.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.