Pour profiter de beaux fruits lors de la récolte, la taille des fruitiers s’impose en janvier. Je vous propose d’en connaître les secrets.

Les raisons de la taille en janvier

La taille d’un arbre consiste à ôter les branches mortes et les branches superflues. De plus, la taille permet le raccourcissement des branches excessivement longues.

Ainsi, les fruitiers supportent moins de poids. En outre, un arbre fruitier aux branches plus courtes procure davantage de fruits.

La taille effectuée au mois de janvier sert à l’équilibre au niveau de la répartition des rameaux. Cette répartition doit être gardée autour du tronc de l’arbre.

Les poids des fruits sont mieux équilibrés en été.

Les arbres propices à la taille hivernale

Cela concerne le pommier, l’abricotier, le cognassier. Il faut aussi s’occuper du noisetier, du poirier, du châtaignier.

Il ne faut pas oublier l’amandier et le figuier. Parfois, l’abricotier peut encore être taillé en février.

Souvent, un pincement est nécessaire entre le mois d’avril et le mois de mai.

La taille des fruitiers en question

La taille cible les branches ainsi que les rameaux morts, malades, chétifs ou trop mal placés. Il faut opérer un raccourcissement d’environ 1 tiers voire 2 tiers des branches hautes.

Il faut néanmoins garder les bourgeons naissants à fleurs ou à bois. Il faut tailler les branches croissantes. Les rameaux horizontaux sont à conserver.

La technique au niveau du cœur de l’arbre

Il convient d’alléger le cœur de l’arbre fruitier. Cela permet de simplifier la cueillette des fruits situés dans des zones difficiles d’accès.

De plus, l’air et la chaleur circulent mieux entre les branches et les feuilles. Les zones de section des grosses branches sont colmatées à l’aide d’un peu de mastic.

Pour prévenir les maladies, il faut juste pulvériser les arbres fruitiers avec de la bouillie bordelaise.

Les outils adéquats à la taille

Il faut faire appel à un sécateur à lame franche pour des branches dotées d’un diamètre ne dépassant pas 22 mm. Le sécateur permet la taille des petites branches.

Avec des branches pourvues d’un diamètre compris entre 35 et 40 mm, il faut utiliser un coupe-branches télescopique, notamment pour les branches hautes. Pour sa part, l’élagueur télescopique est destiné aux branches hautes d’un diamètre de 50 mm et plus.

Pour les branches plus volumineuses, il convient de contacter un professionnel pour une taille sécurisée. Les travaux de taille et de coupe sont préférables avec un équipement adéquat à travers des gants de bricolage et une paire de lunettes.

Découvrez d’autres thèmes ici.

Crédit Photo : lameuse-luxembourg.sudinfo.be & cc-pays-wissembourg.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.