Les pollinisateurs sont essentiels à l’écosystème et aux cultures. Cependant, les insectes ne peuvent pas toujours accéder au pollen et au nectar dont ils ont besoin sur toutes les fleurs.

Pour la conception de votre jardin, il est donc essentiel de choisir les bonnes plantes. En tant que jardinier en herbe, vous pouvez parfaitement créer un environnement propice au développement de ces insectes butineurs.

Des étapes des plus simples telles que la plantation de plantes respectueuses des abeilles dans votre jardin peuvent attirer ces pollinisateurs. Dans les prochaines lignes, on va découvrir quelques conseils pour vous aider à créer un jardin fait pour les insectes butineurs.

Choisir les meilleures plantes

Aujourd’hui, l’un des plus grands défis pour les insectes butineurs est le manque de nourriture dû aux utilisations agricoles des terres. Idéalement, ils ont besoin de prairies naturelles pour se nourrir, mais les jardins urbains fournissent également une importante source supplémentaire de nutriments.

Les plantes vivaces herbacées comme le romarin, le thym et la lavande sont très importants pour les abeilles, car non seulement les fleurs sont une riche source de nectar, mais les produits chimiques contenus dans les plantes les aident à combattre les ravageurs et les virus lorsqu’ils retournent dans leur ruche.

D’autre part, les fleurs violettes telles que l’agapanthe, l’allium et le buddleja attirent les abeilles. Les abeilles voient en effet mieux le violet que toute autre couleur, donc plus vous avez de fleurs violettes dans votre jardin, mieux c’est.

Par ailleurs, les fleurs simples comme les dahlias et les coquelicots ne sont pas utiles. L’idéal serait de privilégier des variétés à fleur unique. Bon nombre de ces plantes sont des choix de jardiniers classiques.

Vous n’avez donc pas à chercher loin des plantes correspondant aux besoins de ces insectes.

Privilégier des pesticides naturels

Si vous prévoyez de concevoir un jardin adapté aux insectes butineurs, les pesticides chimiques ne sont pas conseillés. En effet, ces produits nuisent aux abeilles et aux bourdons.

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez utiliser aucun antiparasitaire dans votre jardin. D’ailleurs, il existe des alternatives naturelles à ces produits.

Tout d’abord, vous pouvez utiliser l’huile d’eucalyptus qui est sans danger pour les pollinisateurs. Cependant, son odeur pousse les autres insectes. Vous pouvez la pulvériser comme une solution à base d’eau.

L’ail et l’oignon sont aussi d’excellentes options. Pour cela, il suffit d’écraser une gousse d’ail et l’ajouter à de l’eau. Vous pouvez ajouter de l’oignon haché si vous le souhaitez. Il s’agit davantage d’une mesure préventive que d’un véritable pesticide.

Il faut toutefois faire attention, car ce n’est pas parce qu’une solution est naturelle qu’elle n’est pas complètement inoffensive ou qu’elle n’est pas forte.

Il est important de rester prudent et de ne pas vaporiser n’importe où ces produits autour des fleurs que les abeilles pollinisent. Des plantes résistantes et saines qui sont arrosées régulièrement et qui reçoivent suffisamment de soleil devraient pouvoir faire face à un petit nombre de ravageurs sans aucune intervention.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *