L’élagage associe la santé des arbres, la sécurité et une dose d’esthétisme. Je vous propose les conseils à retenir à ce sujet.

La période propice à l’élagage des arbres

L’automne est la saison la plus appropriée pour élaguer les arbres. Il faut agir juste avant les grands froids et le gel qui risquent de fragiliser les plants.

Grâce au repos végétatif, les arbres cicatrisent avant la reprise de la croissance du printemps. Comme les feuilles tombent en automne, les ramures sont plus visibles pour une coupe optimale.

En outre, l’élagage peut être pratiqué à la fin de l’hiver. C’est le moment où la température est plus douce et les feuilles ne sont pas encore au stade de la repousse.

Le choix des outils adéquats

Les outils sont sélectionnés en fonction de l’épaisseur des branches et de leur fragilité d’accès. Il est possible de recourir à un sécateur télescopique ou classique.

La scie à élaguer ou l’ébrancheur est aussi disponible. Parfois, la tronçonneuse peut s’avérer nécessaire.

Toutefois, son usage demande un équipement adéquat. Il faut inclure notamment un casque antibruit, des lunettes de protection et une combinaison anti-coupures ainsi que des gants pour la protection des mains.

Le fait de monter sur un escabeau ou une échelle demande l’aide de quelqu’un pour proscrire les soucis de chutes. L’élagage en hauteur des arbres nécessite le port d’un harnais de protection.

Les principes à respecter

Pour les arbres de moins de trois ans, l’élagage ne doit jamais être radical sous peine de le rendre fragile et de contrecarrer la croissance. L’essentiel revient à bien dégager le centre des arbres.

La lumière est ainsi beaucoup plus simple à recueillir. En effet, la lumière est primordiale pour la croissance des arbres et des feuilles ainsi que les futurs fruits.

De plus, la prise au vent est réduite.

Les gestes à pratiquer

Il convient d’effectuer des coupes en pente douce pour proscrire la stagnation de l’eau de pluie ou de la neige sur les plaies et favoriser la cicatrisation. Il faut ôter les branches mortes qui provoquent des dégâts, en cas de vent fort.

Les ramifications sont coupées à proximité du tronc, sans entailler l’écorce. La taille est à effectuer au-dessus des bourgeons tournés vers l’extérieur.

Les grosses branches peuvent être attachées pour un guidage plus facile lors de la coupe et surtout lorsqu’elles tombent. Il faut enlever les gourmands et les drageons, au pied des arbres.

Enfin, il faut penser à la couverture des zones de coupes à l’aide d’un produit cicatrisant. Il faut recourir à un badigeon de goudron voir de mastic pour éviter l’apparition des maladies.

Découvrez plus de techniques ici.  

Crédit Photo : axonpost.com & elagage.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.