Originaire d’Afrique du Sud, le crocosmia fait partie des plantes vivaces à bulbes. Je vous fournis l’essentiel à connaitre sur cette plante aux variés diverses.

Les spécificités du crocosmia

Cette plante fleurie comprend un feuillage caduc. Plusieurs hauteurs sont disponibles de 30 à 60 cm, de 60 à 80 cm, de 80 cm à 1m et de 1 à 2 mètres.

Les couleurs des fleurs sont généralement rouges, jaunes, oranges. L’autre appellation du crocosma est Montbrétia.

Elle figure dans la famille des Iridacées.

L’aspect du crocosmia

La pousse du crocosmia est en touffe érigée. Concrètement, les longues feuilles vertes sont similaires à l’iris.

Les feuilles caduques peuvent être persistantes si le climat leur convient. Les fleurs apparaissent de juin à septembre.

Ressemblant à des glaïeuls en mini-format, elles présentent des épis denses avec des ramifications. Elles sont idéales pour rendre lumineux une terrasse voire le jardin.

Les variétés les plus fréquentes portent sur le crocosmia masonorum, le crocosmia golden fleece, le crocosmia Jackanapes. La plante connait en tout sept espèces.

Les différentes options pour le crocosmia

Doté de tiges longues et de fleurs décoratives, le crocosmia convient à de multiples aménagements. Auprès de massifs fleuris, il est planté en compagnie de la marguerite, du tournesol, de l’anthémis, entre autre.

Pour la culture en pot, il faut choisir des modèles de grandes tailles. Ainsi, le poids des feuilles de la plante ne les fait pas pendre et chuter.

Les fleurs coupées de crocosmia possèdent une durée considérable. Elles sont idéales pour former des bouquets.

Les essentiels à connaitre

Le crocosmia demande un sol bien drainé et suffisamment frais. Au niveau de l’exposition, il est préférable de sélectionner une place ensoleillée, voire semi-ombragée.

En matière de culture, le montbrétia ou crocosmia est planté au printemps ou en automne. D’un entretien facile, la culture en pot requiert juste un mélange de terre et de terreau.

Côté arrosage, la plante ne prend pas beaucoup de temps. Si l’été s’avère sec, un arrosage s’avère utile.

Au printemps, il faut ajouter de l’engrais pour renforcer le crocosmia. Pour disposer d’une floraison durable, il faut procéder à la coupe des hampes florales qui ont fanées.

Les parasites possibles

Le crocosmia est apprécié par les gastéropodes. Il faut les éloigner avec des méthodes naturelles.

Les araignées rouges peuvent devenir envahissantes en été. Pour les éliminer, 1 kg de feuilles d’orties macérées une journée dans 10 litres d’eau s’avère efficace en pulvérisation.

Retrouvez plus d’astuces ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.