Je vous propose d’en connaître davantage sur les microclimats de jardin. Cela permet de les utiliser de façon optimale.

Les indices faciles à repérer

En fait, la température est peu homogène dans les divers espaces d’un jardin. Elle peut varier d’une heure à l’autre.

La neige permet de bien apprécier ce phénomène. Le givre et le gel peuvent apparaître à un endroit précis sans toucher d’autres zones.

Des indices permettent de définir les aires les plus froides et de déterminer les surfaces propices à un réchauffement plus rapide. En fait, ces indices évitent la mise en place de plantes qui craignent le froid dans des emplacements propices au gel ou au givre.

Les lieux favorables au drainage

Le drainage rapide est provoqué par une terre qui sèche plus vite. En fait, le concept est provoqué par l’écoulement de l’eau sur une pente.

Il est préférable de planter des végétaux qui ne tolèrent pas l’eau stagnante aux racines dans ces zones. Il s’agit notamment des iris.

De plus, ces derniers stabilisent la butte. C’est aussi le cas des bulbes tels les plantes xérophytes et les végétaux d’origine méditerranéenne.

Le cas des feuilles mortes du jardin

Elles fournissent plus d’informations concernant les vents dominants du jardin. Si elles ne sont pas présentes dans un lieu donné, il faut prohiber la culture de végétaux sensibles au vent ou gélifs sur cette superficie.

En fait, le terme gélif traite de la différence entre la température sous abri procurée par une météo de celle ressentie beaucoup plus froide. Les zones venteuses du jardin doivent considérer ce facteur.

Il est plus simple d’effectuer les plantations dans les terrains qui contiennent des feuilles mortes.

L’observation des flaques d’eau

Si la flaque d’eau ne s’évapore pas rapidement sur une zone donnée, il s’agit majoritairement d’un sol argileux. Il convient à quelques catégories de végétaux et il n’est pas destiné aux plantes n’appréciant pas l’excès d’humidité.

Il peut s’agir d’un sol compacté qui rencontre des problèmes de drainage.

Les arbres caduques à observer

Il s’agit d’arbres qui perdent périodiquement leurs feuilles. Dans ce cas, la terre est propice à l’ombrage en été et profite du plein soleil en hiver.

Ce terrain est parfait pour les vivaces et les arbustes. Il faut aussi inclure les camélias, les rhododendrons, les hortensias.

Pour leur part, les abeilles adorent cette zone d’ensoleillement en hiver. Enfin, il faut tenir compte des haies.

Elles servent de filtre face au vent, au soleil tout en régulant le taux d’hygrométrie de l’air. Plus de thèmes sont  disponibles ici.

Crédit Photo : la-croix.com & lamaisondalzaz.wordpress.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *