Je vous propose la culture des arbres mini-formats version fruitiers. Ils combinent esthétique et praticité.

Les particularités des mini-fruitiers

Ils sont mis en place sur un porte-greffe magnifiant. Ces variétés sont d’une hauteur de 1 à 2 mètres.

Néanmoins, les fruits produits sont normaux et aussi appétissants que ceux des arbres classiques. Les mini-fruitiers peuvent être cultivés en pots.

Ils peuvent être installés sur une terrasse, un jardin disposant d’une bonne exposition. Comme ils sont d’un entretien facile, ces arbres fruitiers miniatures conviennent également aux jardiniers novices ou débutants.

Les avantages des mini-fruitiers

Ils conviennent parfaitement aux jardins de petite taille comme les jardins urbains. Une surface réduite autorise la multiplication des variétés.

Un verger en version miniature peut intégrer un mini-pommier, un mirabellier nain, un mini-cerisier. L’amandier nain est adapté pour les régions aux hivers doux.

Les autres avantages des mini-fruitiers

Ils sont cultivables sur tout le territoire en balcon ou en pleine terre. Résistants au froid, les mini-fruitiers n’exigent pas une nature de sol spécifique.

Comme ce sont des espèces auto-fertiles, la fructification ne nécessite pas la culture d’un autre arbre de la même variété. La production des fruits est beaucoup plus rapide.

Par ailleurs, la taille est plus facile à effectuer avec moins d’exigences. Décoratifs, les mini-fruitiers sont très appréciés.

Ils fleurissent au printemps. De plus, la récolte des fruits est toujours un réel plaisir surtout lorsqu’ils sont à portée de main.

Le mode de plantation de l’arbre fruitier nain

Ils sont cultivés au soleil, à l’abri du vent. La plantation est réalisée en automne ou en hiver, en excluant les périodes de gel.

La plantation en pleine terre implique des mini-fruitiers vendus à racines nues ou en conteneur. Les distances de plantation demandent un espacement compris entre 1,50 mètre à 2 mètres.

S’il s’agit d’une plantation en pot, il faut opter pour un modèle de 40 à 60 cm de diamètre. Il faut privilégier la terre cuite dotée d’un fond percé.

Il faut mettre en place une couche drainante au fond du pot. Il faut installer des billes d’argile ou du gravier.

Par ailleurs, le substrat peut être un terreau de plantation dédié aux arbres fruitiers ou aux rosiers. Il est possible de faire un mélange constitué de 2/3 de terre de jardin et 1/3 de terreau humidifié.

Un arrosage  régulier est conseillé en été. En hiver, il convient de mettre en œuvre une protection contre le gel.

Pensez à rempoter les petits arbres ou à faire un surfaçage. Retrouvez plus de conseils ici.

Crédit Photo : sain-et-naturel.ouest-france.fr & toutjardindirect.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.