Très décoratives, les plantes grimpantes pour l’extérieur comprennent plusieurs variétés. Je vous livre les différences entre les produits du marché.

Les supports adaptés aux plantes grimpantes

Au préalable, il faut tenir compte du poids et des méthodes d’escalade. Pour les plantes grimpantes autonomes, il faut installer des systèmes de crampons ou des ventouses.

Ainsi, la plante grimpante peut dissimuler ou agrémenter un mur. Il faut uniquement l’installer sur un mur sain.

Les modèles les plus appréciés impliquent le lierre, la vigne vierge, la bigone. Il est possible d’ajouter le fusain rampant ainsi que l’hortensia.

Le cas des plantes grimpantes qui s’enroulent

Ces plantes nécessitent un support pour l’accroche. Il faut intégrer des fils, du treillage, un poteau, un tronc ou des tuteurs.

Il est possible de mettre en place une structure complète. Cela passe par la pergola, l’arche, la tonnelle ou la clôture.

Les plantes volubiles enroulent leurs tiges. C’est le cas du chèvrefeuille, de la glycine, du jasmin, du houblon et de l’hipomée.

D’autres variétés enroulent des vrilles au niveau du support. Il s’agit de la clématite, du pois de senteur et de la passiflore.

Toutefois, le rosier grimpant fait appel aux épines pour évoluer en hauteur. Le palissage est effectué avec plusieurs attaches.

Le type de climat à considérer

Il faut planter des variétés en fonction du climat local. Le bougainvillier s’accommode des climats tempérés.

Les climats plus froids sont supportés par la glycine, la clématite ainsi que le chèvrefeuille. Au niveau de l’exposition, il fait définir le degré d’ensoleillement correspondant.

La zone d’ombre convient au jasmin d’hiver, à l’hortensia grimpant ou à des rosiers grimpants spécifiques. Le soleil est une condition sine qua none pour la passiflore, la glycine ou le faux jasmin.

Les critères propres aux plantes grimpantes

Pour une tonnelle ou une pergola, il faut opter pour une plante au feuillage dense. La densité procure de l’ombre et de l’aération pour filtrer la lumière.

Les fleurs sont disponibles sous plusieurs formes et couleurs. Seuls le lierre et la vigne vierge ne sont pas fleuris.

Néanmoins, ces plantes offrent un magnifique rouge vif à l’automne notamment pour la vigne. Certaines variétés fournissent des fruits. Il s’agit de la vigne, du kiwi ou de la passiflore.

Au niveau du parfum, il faut éviter les parfums trop entêtants à proximité du coin repas ou du salon de jardin. En revanche, de subtils arômes sont agréables sur une grande terrasse.

C’est le cas de la glycine, du chèvrefeuille, du rosier grimpant ou du jasmin officinal. Découvrez d’autres sujets ici

Crédit Photo : magazine.hortus-focus.fr & pleinevie.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.