Parfois, il est nécessaire de rempoter certaines catégories de plantes. Je vous indique les techniques utiles afin de ne pas rater cette opération.

La dimension convenable à repérer

Le rempotage passe par un changement de la taille du pot. Il faut choisir la bonne taille afin de favoriser une pousse correcte et une bonne santé.

Un pot trop petit va empêcher la croissance. A l’inverse, un pot trop grand va fatiguer inutilement les racines.

Il faut opter pour un pot avec une taille au-dessus du précédent pot. Les racines vont évoluer dans un espace propice au développement.

Par ailleurs, l’eau ne va pas stagner et l’effet de saturation est évité.

Les précautions à prendre pour les racines

En effet, les racines peuvent être enchevêtrées. Il faut proscrire la séparation individuelle des racines.

Des racines cassées nuisent à la croissance du plant. Lors du dépotage, il faut être très soigneux.

Il faut tapoter le fond du pot avant de le mettre en position couchée. A l’aide d’une main, il suffit d’attraper les tiges à la base.

Avec  l’autre main, il faut détacher la motte avec délicatesse. Une motte résistante nécessite plus de patience car il faut continuer à tapoter le fond du pot.

Dans le cas de racines trop serrées et très emmêlées, il faut mettre la motte à tremper dans  l’eau pendant quelques heures. Il faut démêler les racines et les détacher de la motte, toujours avec beaucoup de précaution.

Le cas du drainage

Le pot qui va accueillir le plant doit être pourvu de plusieurs trous de drainage. Cela va permettre à l’eau d’arrosage de s’écouler.

Sinon, il suffit de percer le fond du pot à l’aide d’un couteau ou d’un tournevis. Pour un drainage optimal, il faut recouvrir le fond du pot avec des billes d’argile, des graviers ou des tessons de pot cassé.

Il faut recouvrir le lit drainant avec le terreau destiné à la plante. Il suffit d’ajouter de l’engrais afin de nourrir le plant nouvellement rempoté.

Le terreau correspondant

Si vous rempotez un hévéa ou un yucca, il faut opter pour un terreau incluant des particules de grande taille. Cela porte sur la perlite ou la roche de lave.

Ainsi, les racines sont drainées au mieux. Pour le rempotage des cactées, le terreau doit contenir de la pouzzolane, du sable, de la tourbe et de la terre.

Un rempotage bien pensé

Il est préférable de procéder au rempotage au printemps ou en été. Lors des saisons douces ou plus chaudes, la transplantation est beaucoup plus supportable pour les plantes.

En effet, l’automne ou l’hiver sont des périodes qui risquent d’être fatales pour les cultures. Découvrez d’autres techniques ici.   

Crédit Photo : almagrownintown.fr & newopignon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.