Le platane peut procurer une ombre bienvenue en été dans un grand jardin. Je vous livre les détails concernant sa culture.

Les spécificités du platane

Cet arbre peut aller jusqu’à 50 m de haut. Il possède des écorces de type peau de serpent.

La feuille longue et coriace côtoie une fleur blanche. Il faut juste éviter d’élaguer l’arbre au printemps afin de ne pas répandre les poils urticants lors de la pousse des jeunes feuilles.

Les précautions lors de la plantation

La plantation des graines est effectuée au cours du semis de printemps.

Ces graines proviennent d’un stockage hivernal au sec dans une terre drainée. Le platane ne craint pas la sécheresse et le calcaire.

Il apprécie l’ensoleillement mais supporte aussi des températures jusqu’à -18°C.  Le platane peut être planté dans un endroit au soleil ou une zone semi-ombragée.

Le sol doit être suffisamment drainé sans pour autant être sec. Il faut l’éloigner des habitations ou des clôtures.

En effet, le platane est pourvu de racines puissantes qui peuvent causer des dégâts.

Le mode de plantation

S’il s’agit d’un platane à racines nues, la plantation est préférable à la fin de l’automne ou au début de l’hiver. Un platane en conteneur est mis en terre en automne ou au printemps.

Durant 3 ans après la plantation, le platane accueille des tuteurs solides. Pour l’arrosage, il faut creuser une cuvette large autour du pied de l’arbre.

Pendant les 2 premières années, l’arrosage est fourni et fréquent.

L’entretien du platane

Le platane ne nécessite pas un entretien spécifique. Lorsque les feuilles tombent, il faut les rassembler et les brûler.

 Les feuilles mortes peuvent dissimuler des parasites et des maladies cryptogamiques, néfastes pour l’arbre. Par ailleurs, l’anthracnose affecte parfois le platane.

Elle entraine une chute prématurée des feuilles. La bouillie bordelaise permet d’en venir à bout.

Pa contre, le chancre coloré est plus dangereux surtout pour le platane planté dans les régions du Sud de l’hexagone. Dans ce cas, il est conseillé de planter une variété insensible au chancre coloré.

Il s’agit du Plantanor Vallis Clausa. Le tigre du platane est un nuisible qui se nourrit de la sève.

Il est possible d’éliminer le tigre grâce à la pulvérisation de nématodes microscopiques sur le tronc et les arbres au début du printemps.

L’élagage du platane

Le platane plus jeune demande l’élagage des branches latérales pour le renforcement du tronc. Sur un sujet plus âgé, éclaircir les branches permet de réduire la prise au vent.

Il faut également ôter les branches mortes et opérer  quelques tailles annuelles. Retrouvez d’autres conseils ici

Crédit Photo : piantemati.com & journaldesfemmes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.